Monsieur Style

Le Style sans prise de tête
chino dockers image cover

Il était une fois le chino


Le chino pour homme


 

Le chino a le vent en poupe ces dernières années, large, fuselé, slim, sobre, flashy, retroussé aux chevilles… on le voit partout  dans les coupes et les couleurs les plus variées. Il est plus que jamais le principal rival de l’indémodable jeans.

Porté par les plus grands de ce monde : explorateurs, militaires, écrivains tels qu’Hemingway, stars de cinéma, le chino a traversé les époques fièrement sans se démoder d’un fil.

Monsieur Style vous propose un voyage au cœur de ce pantalon mythique apparu en Inde il y a environ 170 ans.


 Histoire du chino


 

Comme la majorité des vêtements masculins, le chino est apparu au XIXe siècle pour des raisons fonctionnelles et militaires.

Son origine remonte à l’Inde Britannique, à l’époque où les soldats de Sa Majesté siégeaient dans la région du Pendjab. Peu habitués aux conditions climatiques rudes de la région, ceux-ci ont ainsi mis au point un pantalon de couleur sable, spécialement adapté au climat local, solide mais confortable et hautement camouflable.

On lui donna le nom de “Kakhi”, terme dérivé du Pendjabi, “Khak” qui signifie “poussière”, “sable”

 

reproduction-uniforme khaki armee britanique
Tenue officielle des soldats britannique en Inde fin XIX e

Sa popularité  dépasse petit à petit les frontières britanniques et devient à partir de la première guerre mondiale, le pantalon préféré des troupes militaires européennes, lesquelles apprécient chez  le “Khaki” sa robustesse et sa grande facilité à se camoufler sur le terrain.

Au XXe siècle, les soldats américains découvrent ce pantalon et, conquis, décident de le revisiter. Dès la seconde guerre mondiale, le “Khaki” devient le pantalon de base du GI.

A partir des années cinquante, le chino quitte la sphère militaire pour être adopté par la population civile

Il trouve vite ses plus fervents adeptes parmi les étudiants des universités américaines qui vont ensuite donner naissance au style “Preppy” (contraction de “Preparatory School”).

Il n’est donc pas surprenant qu’il reste le pantalon préféré des représentants du style Preppy actuel.

style-preppy-classique

Le Kaki opère sa transformation et est affublé du surnom de “Chino”. L’expression serait issu du jargon latino-américain, “Chino” qui veut dire chinois du fait que ceux-ci le commercialisaient dès les années 40.

Il est ensuite introduit massivement en France et en Europe par le plan Marshall (support financier américain mis en place afin d’aider les pays européens à se reconstruire après la seconde guerre mondiale), comme d’autres standards américains (chewing gum, blue jeans, Duffle Coat…). Mais c’est vraiment dans les années 60 que sa popularité explose dans le vieux continent par l’intermédiaire des stars du show business. 

Le chino a depuis traversé le monde entier, connu des hauts et des bas, ses couleurs se sont diversifiées, ses coupes ont évolué mais il demeure,encore et toujours, une référence dans le domaine de l’habillement masculin


 Présentation du chino


Le chino est un pantalon en toile de coton, fermé à l’origine par un bouton central (ou une fermeture éclair) dont la principale caractéristique sont ses poches en biais à l’avant et passepoilées à l’arrière. A l’origine, le chino admettait une seule teinte : le beige couleur sable. Maintenant on le trouve dans un nombre varié de coloris, du beige classique au rouge vif.


Pourquoi le porter ?


 

Le chino est comme son cousin, le jeans, le pantalon le plus utile et polyvalent de la garde robe masculine. Il présente toutes les caractéristiques du vêtement basique et indémodable comme vu dans l’article sur le cardigan. A savoir versatile, fonctionnel et intemporel. Donc portable été comme hiver avec la plus grande variété de styles.


Comment le porter ?


 

Le chino fonctionne avec des styles variés, du plus élégant au plus décontracté :

  • Dans un style casual, il remplace le classique blue jeans

chino-beige-style-casual

  • Dans un look coloré à tendance Preppy

Chino-jaune-pull-chemise-preppy

  • Le chino se combine parfaitement avec une tenue habillée

chino vert preppy

Le chino se porte en toutes saisons, des températures les plus chaudes aux plus froides. On privilégiera les modèles les plus épais l’hiver et l’été les plus légers.

chino-cardigan-hiver
La combo cardigan-chino-chemise un incontournable
chino-homme-sur-un-yacht
L’été fuyez le jeans, portez un chino !

Les différentes coupes


Il existe  de nombreuses coupes sur le marché et il n’est pas facile de s’y retrouver avec tous ces modèles évoluant au fil du temps et des tendances.

Pour vous aider lors de vos essayages en boutique, voici la liste des 4 principaux types de chinos commercialisés et leurs caractéristiques propres 

Illustration des différentes coupes chino Dockers


1) Le Chino coupe droite/regular


chino-coupe-droite-beige

Caractéristiques :

La coupe de base est marquée par sa forme droite uniforme de la taille jusqu’aux chevilles.

 

Verdict :

Oui à la coupe droite si elle n’est pas trop large  car elle a tendance à grossir et tasser la silhouette. Bien coupée, en revanche, elle convient particulièrement aux hommes aux cuisses larges et avec un peu d’embonpoint  qui ont du mal à rentrer dans les coupes plus resserrées.


2) Le chino coupe carrot(e)


Caractéristiques :

Particulièrement ample au niveau des hanches, des cuisses et de l’entre-jambe alors que le bas de la jambe se resserre progressivement.

Verdict :

Coupe confortable mais ne convient pas à toutes les morphologies et à éviter quand on a des cuisses musclées et larges.


Le chino coupe Slim


chino ocre dockers

Caractéristiques:

La coupe la plus en vogue du moment dans le prêt-à-porter. Présente une forme hybride, droite aux hanches mais resserrée au niveau des cuisses et de la cheville. A ne pas confondre avec la coupe “Skinny” qui compresse fortement les cuisses et les chevilles. D’où son appellation, “Skinny” (“à même la peau”).

difference chino slim et skinny
Une image vaut mille mots

Verdict:

Au premier abord, le slim convient majoritairement aux hommes minces et longilignes et pourtant force est de constater que, bien choisi, il peut convenir à une grande majorité d’hommes. Même à ceux qui ont des cuisses de rugbyman, larges et massives. Eh oui, ces personnes là ne sont pas cantonnées à porter uniquement des coupes droites. L’atout du slim est justement d’affiner les jambes et par la même occasion, la taille. Particulièrement utile si on a quelques kilos en trop.

C’est pourquoi je ne saurais que trop vous recommander de passer outre le préjugé du “slim c’est efféminé” et d’essayer en boutique plusieurs modèles avant de juger. En effet,  il y a une grande variété de coupes et de modèles qui diffèrent selon les marques. Ce que certaines d’entre elles vont appeler “slim” va être l’équivalent d’une coupe droite pour une autre et vice versa.

A noter :

Même si on voit dans la rue énormément d’hommes porter des chinos slims avec des chaussures massives types “brogues”

chaussures anglaises brogues
Chaussures anglaises type “Brogues”

Le résultat n’est pas toujours des plus heureux car le chino slim par son étroitesse aux niveau des chevilles ( 17 à 19 cm de largeur) laisse entrevoir entièrement la chaussure.

Et quand celle-ci est massive, elle a tendance à donner à son porteur une allure de géant aux grands pieds !


Le chino coupe Skinny


 

chino-skinny-monkey-genes

Chino coupe Skinny

Caractéristiques :

Souvent appelée abusivement “slim”, la coupe skinny est la coupe la plus serrée de toutes. Elle compresse l’ensemble du bas (hanches, cuisses et chevilles)

Verdict :

Pas facile à enfiler surtout la première fois… le skinny ne va pas à grand monde. Il va surtout aux hommes minces et aux jambes très fines. Et même pour ceux-ci, il a tendance à coller excessivement l’entre jambe et ne se révèle pas très confortable au quotidien. Enfin, il donne une allure  assez peu masculine. 

En résumé le “skinny” popularisé par les rockers de la pop anglaise,  jouit surtout d’un effet de mode parmi la jeune génération. Il a de grandes chances de se ringardiser par la suite. Ce n’est donc pas le modèle sur lequel vous devriez porter votre choix si vous souhaitez acquérir une garde robe basique et plus ou moins intemporelle.


Quelles couleurs porter et comment les associer


Le chino existe dans un nombre variés de couleurs (beige,bleu, marron, vert, bordeaux…)

Quelles couleurs choisir et comment les associer sont les questions que se posent beaucoup d’hommes, en réalité ce n’est pas si compliqué en respectant certaines bases. En voici quelques unes :

  • La couleur originelle, le beige, est la plus passe-partout car c’est  sur elle que repose un vaste choix de tenues.

Combinée avec le bleu marine en haut, l’association chino beige + chemise bleue est un classique incontournable qui marche à tous les coups.

Chino été avec blazer bleu
Chemise bleue + chino beige + chaussures marron : le classique indémodable par excellence
  • Dans une teinte très proche, le chino couleur camel et l’ocre sont des alternatives sérieuses au classique beige.

chino ocre dockers
Chino ocre, une alternative sérieuse au classique beige

Bleu marine, gris, marron, kaki sont les couleurs sobres les plus courantes mais vu la pléthore de couleurs proposées, il serait dommage de se cantonner uniquement aux couleurs sobres par peur de faux pas.

Car en effet le grand avantage de ce pantalon est précisément de se porter dans les teintes les plus variées.

S’il est vrai que toutes les couleurs ne vont pas à tout le monde et que le choix de celles-ci se base sur la couleur de la peau, des cheveux et des défauts caractéristiques (boutons, cernes…).  Pour le bas on a beaucoup plus de liberté ! Le pantalon n’étant pas  proche des yeux, ni du visage, on peut ainsi à peu près tout se permettre. Donc ne pas hésiter à porter des couleurs vives en bas. 

D’ailleurs pour ne pas faire d’erreur flagrante, il suffit de respecter une règle simple :

Une couleur vive en bas (ex. chino rouge) appelle de préférence une couleur sobre en haut ( ex. chemise bleu clair).

combi chino rouge chemise bleue

L’inverse est aussi vrai,  une tenue colorée en haut s’agrémente idéalement d’une tenue plus sobre en bas.

Attention, ceci n’est nullement une règle absolue, mais elle permet d’éviter l’effet clown de certains styles Preppy un peu trop colorés…


Le voyage au cœur du monde coloré et intemporel du chino est maintenant terminé.

J’espère avoir réussi à convaincre les plus réticents d’essayer les coupes “slims” et de porter un peu de couleur.

N’oubliez pas, un peu de couleur ne fait jamais de mal et ça donne la pèche!

A la semaine prochaine,

Kevin Fassio

Tu veux améliorer ton Style ?

Inscris-toi en 1 clic pour bénéficier du meilleur contenu gratuit sur le style masculin

J'accepte que mes informations personnelles soient transférées à la newsletter de Monsieur Style MailChimp ( more information )

Le SPAM tu détestes ça, moi aussi !

8 comments on “Il était une fois le chino

  1. Intéressant cet article, merci.
    Je trouve le plus grand mal à associer une paire de chaussure avec ce pantalon (beige, marine). Quel serait votre conseil ?
    Olivier.

    1. Olivier envoie moi une photo sur de ton pantalon et de la chaussure que tu comptes porter avec et je te dirais avec quoi l’associer !

  2. Merci pour cet article.

    Une idée d’ou trouver des chinos quand on a des cuisses d’athlète sans dépasser les 100€? Parce que j’ai fait de nombreux magasins (River Island, Uniqlo, Gap, Zara, Jules, Celio, Asos) et c’est toujours le même constat : ça coince au niveau des cuisses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *