Les 4 Pires clichés du Style Masculin


Les 4 pires mensonges du style masculin


Le style masculin regorge de clichés en tous genres. J’en avais listé une grande partie dans l’un des articles les plus appréciés du blog :  “Les 10 Vêtements Interdits”. Dans cet article, j’avais répertorié les pires vêtements et accessoires de la garde-robe masculine  (la chemise noire, le jean délavé, le sac à dos) 

 

Il est temps maintenant de rompre le cou définitivement à ces 4 mythes de l’habillement masculin que tous les sites de mode rabâchent sans jamais les remettre en question. Or, pour progresser dans tout domaine, il faut repartir sur de bonnes bases et bouleverser ses croyances en terme de style !


Mythe n° 1 – Le noir va avec tout


Souvenir de tes premiers pas en tant qu’adulte : pour tes 20 ans, ton papa (enfin ta maman) ont décidé de marquer ton entrée dans le monde des hommes en t’achetant une ferrari.. un costume NOIR ! Pourquoi noir ? “parce que le noir ça va avec tout”  et “tout le monde le sait : le premier costume à acheter c’est un costume noir et puis c’est tout !”. 

On t’amène au magasin, enfin on te force à y aller, tu essayes avec difficulté les costumes qu’on t’apporte. Aucun ne te plait, ni te va. Par contre, la vendeuse, du haut de sa grande expérience dans l’habillement masculin, t’abreuve de compliments en tous genres. Tout te va, même ce qui te paraît trop grand. Elle a même une solution à tout, LA RETOUCHE ! Un pantalon qui baille = la retouche. Une chemise bouffante = pas de soucis on la retouche !

Et puis, elle a un argument béton : “vous êtes encore jeune et vous allez grandir donc autant prendre plus grand, ça durera plus longtemps“. Cet argument fait mouche dans la tête de ta mère.

Finalement, après moult essayages et résistances de ta part à porter un costume trop grand, le choix s’arrête à un costume SLIM tout noir, une chemise blanche, une cravate noire toute fine (parce que c’est tendance) et des chaussures noir corbeau brillantes !

Te voilà tout beau, la vendeuse et ta maman se congratulent. L’émotion est son paroxysme, ta mère a même un début de larmes en contemplant son fiston tout élégant !  C’est vrai qu’il y a de quoi être ému : rejoindre la masse informe des salariés zombies aux épaules tombantes et au niveau d’énergie d’une huître, n’a pas de prix…

Bon OK, j’ai  encore une fois énormément grossi le trait ! Mais tu as compris l’idée. L’idée reçue du costume noir comme basique indispensable, qui va avec tout et constitue le rite de passage dans la vie active ! 

Au risque de passer pour un extrémiste, les vêtements noirs, dans leur ensemble, sont à proscrire et tu vas voir dans le point n° 2 qu’il en est de même des vêtements blancs qui sont aussi surcotés par le commun des hommes.

Les vêtements noirs ont 3 PROBLÈMES majeurs :

  • 1)  Ils ne sont pas flatteurs pour la majorité des hommes à la peau blanche =  ils accentuent tous les défauts du visage, les cernes et donnent un air fatigué    

Le total look black même quand on s’appelle Brad Pitt = NO WAY !

 

  • 2) Ils sont difficilement associables  avec les autres couleurs = le noir ne s’associe réellement qu’avec le blanc ou des couleurs vives comme le violet, le rouge mais attention à ce genre d’associations, on a vite fait de ressembler au Comte Dracula !

 

Passé 25 ans, ce look de jeune poète raté incompris te vaudra peu de louanges auprès des demoiselles

 

  • 3) Ils vieillissent mal et déteignent très vite = même avec une lessive spéciale linge noir, des taches blanches apparaissent rapidement et rendent le vêtement rapidement importable

 

Je ré-insiste sur le 3ème problème. A la différence de la plupart des couleurs classiques du vestiaire masculin (bleu, beige, gris…) = le noir ne se patine pas ! 

Car un vêtement noir avec une teinte usée ne donne pas un style “négligé stylé” mais simplement négligé !

Prenons 2 vêtements iconiques de l’habillement masculin : Le blue jeans VS le jean noir

 

  • Le jean bleu brut qui s’est délavé naturellement

Jeans brut délavé naturellement

Là on a un exemple criant de jean patiné au fur et à mesure des ports et des lavages. Les marques d’usure et les plis donne un cachet unique à un bête jean brut Uniqlo !

 

  • Le jean noir

jeans-noir-delave-homme

Triste réalité : un jean noir vieillit vite et se patine mal. Les traces d’usures blanches n’apportent aucun cachet et le rend importable prématurément ! 

En conclusion, peu importe la teinte effacée, les taches blanches, les traces d’usures, les trous, le jean bleu se patine et même gagne en caractère en prenant de l’âge. Tout l’inverse du jean noir qui perd en prestige au fur et à mesure des lavages !

 


Mythe n° 2 – Le t-shirt blanc est “le basique parfait”


interdit t-shirt blanc

Là, je m’attaque au sacro-saint t-shirt blanc érigé comme basique indémodable du vestiaire masculin par tous les professionnels (Personal Shoppers Homme, blogueurs mode masculine, magazines spécialisés type GQ….).  Tous sont unanimes : le t-shirt blanc est la pièce basique qui va avec tout, été comme hiver ! Il est affublé de tous les surnoms “basique parfait”, “archi-basique”, “vêtement indémodable par excellence”…

Après avoir clashé en règle le costume noir, il est temps de pourfendre le mythe du t-shirt blanc. D’ailleurs tu sais quoi, j’ai même écrit un article à ce sujet que tu peux lire ici “le t-shirt blanc n’est pas un basique” (clic droit “ouvrir le lien dans un nouvel onglet pour lire l’article après que tu auras fini celui-ci).

 

Toujours sceptique ? Je te donne 5 bonnes raisons de ne pas porter du blanc. Tu m’en diras des nouvelles :

  • Raison n°1 = le blanc vieillit mal = quel homme n’a jamais retrouvé son t shirt blanc plein de traces jaunes suspectes après seulement quelques lavages ?

  • Raison n° 2 = le blanc se salit vite = doit être lavé après chaque port, d’autant plus, que la moindre tache tourne au drame…
  • Raison n° 3 = le blanc s’entretient difficilement = le vêtement blanc nécessite un traitement particulier qui l’empêche d’être lavé avec les autres coloris

  • Raison n° 4 = le blanc ne va pas à toutes les peaux = oublie le blanc si tu es justement un blanc à la peau claire (blond, roux, châtain clair). Trop proche de ta teinte naturelle, il ne met pas suffisamment en valeur ton visage

  • Raison n° 5 = le blanc accentue les défauts physiques = évite absolument les habits blancs si tu as un peu de bedon, au risque de faire d’avantage ressortir tes bourrelets

 


Mythe n° 3 – la ceinture doit avoir la même teinte que les chaussures


associer chaussures avec ceintures

Avec ce point n° 3, je vais te libérer d’un poids qui empoisonne ton existence depuis bien trop longtemps : “trouver l’exacte teinte entre celle de ta ceinture et de tes chaussures”. Je te le dis en toute franchise, il n’est pas nécessaire de matcher la teinte de ta ceinture avec tes chaussures. Et je dirai même plus, ça ne sert à rien

Laisse-moi te dire pourquoi d’après moi, cette vieille manie d’associer sa ceinture avec sa paire de chaussures est archi-dépassée aujourd’hui : 

  • Raison 1 = parce que tout le monde s’en fout ! = personne ne t’en voudra si ta ceinture et tes chaussures ne sont pas accordées. Même pas ton patron !

 

  • Raison 2 = parce que c’est inutile et fastidieux = arpenter les magasins à la recherche de la teinte exacte de ceinture est une perte de temps 

 

  • Raison 3 = parce que ça manque d’originalité = teste la ceinture qui dénote et attends-toi à des compliments inespérés de la part de personnes dont tu t’y attends le moins. 

Donc je t’encourage à nager à contre-courant de la croyance dominante et choisir une teinte différente ou y aller carrément, si ton travail le permet, en portant une couleur inverse qui tranche avec la couleur de tes souliers

Le moment le plus propice pour se lâcher au niveau teinte de ceinture est la période estivale. Et fais-toi plaisir, et sors de cette fausse croyance stylistique d’accorder chaussures et ceinture.

MAIS IL YA UNE EXCEPTION !

Ceci dit, il y a quand même une exception : le marron se s’accorde pas avec le noir ! Là, je suis d’accord avec la doxa du style : porter une paire de chaussures noires avec une ceinture marron ou l’inverse, une ceinture noire avec une paire de chaussures marron est un faux pas stylistique ! La raison est simple, ça coupe la silhouette car il y a un déséquilibre stylistique trop important entre la ceinture marron =  trop casual et la paire de chaussures noires = trop habillée 

 

 


Mythe n° 4 – “La mode se démode, le style jamais”, Coco Chanel 


On finit l’article en apothéose en tordant le cou à une idée dominante parmi le milieu du style masculin : le style ne se démode pas, contrairement à la mode !

En effet, affirmer que le style est intemporel est un abus de langage qui permet de simplifier et repartir sur de bonnes bases quand on s’adresse à un débutant.  En réalité, personne n’y croit, sauf les hommes très pointus en terme d’élégance masculine, envoûtés par le monde merveilleux du sur-mesure. Les tailleurs affichent souvent ce type d’argument à leurs clients tentés par un costume sur-mesure qui leur durera toute leur vie.  Et je plaide moi-même coupable car souvent j’utilise le terme : “garde-robe intemporelle” tout en sachant que rien dans ce bas monde ne l’est vraiment. 

Ce n’est pas tant la qualité d’un vêtement que je souhaite remettre en question. Certains vêtements peuvent être portés pendant des décennies. Exemple : les manteaux, les vestes de costumes qui ont une durée de vie très longue. Un de mes manteaux d’hiver a plus de 6 ans et il a toujours fière allure. La doublure intérieure, elle doit être réparée tous les ans mais le reste est intact. Ce qui n’est pas le cas des chemises portées régulièrement qui généralement ont une durée de vie n’excédant pas 2 ans. Les sous-vêtements, n’en parlons même pas, ils finissent rapidement avec des trous…

Non, ce que je veux mettre en avant, c’est la durée de vie stylistique d’un vêtement. Même en parfait état, un habit peut se révéler importable quelques années après son achat. En effet, le style n’est pas exempt du temps qui passe et bel et bien soumis à des conditions de temporalité

Je vais illustrer mon propos avec une citation brillante par sa simplicité de Hugues Jacomet, fondateur du blog “Parisian Gentleman” :

 

“L’échelle du temps de la mode est d’une saison = 6 mois, l’échelle du temps du style, c’est la décennie = 10 ans !”, Hugo Jacomet

 

 

La vidéo en question d’où est extraite la citation  : 

J’ajouterai à cette citation : notre habillement est aussi soumis à l’évolution de notre apparence tout au long de notre vie. Même passé l’adolescence. De manière générale, même si on ne se rend pas compte, notre physique évolue à mesure qu’on prend de l’âge et ce même si notre silhouette reste la même en apparence. 

Je me souviens de mon petit frère, qui des années après, souhaitait remettre son costume offert pour ses 20 ans. Pourtant bien à sa taille à l’époque, il a été surpris de constater que ce costume ne lui allait plus du tout, ni en haut, ni en bas. Il semblait flotter dedans bien qu’ayant pris du muscle et des centimètres au passage. Simplement, la coupe plus ample de l’époque ne convenait plus, ni à son physique actuel, ni à sa vision du style désormais plus contemporaine. De la même manière que notre physique évolue tout au long de la vie, notre perception du style évolue aussi.

En vérité, la mode masculine n’a cessé d’évoluer. Revenons seulement 30 ans en arrière, dans les années 90, la mode masculine était aux vêtements amples, aux coupes généreuses. Les années 2000, ont elles, intronisé le début de l’ère du SLIM et des vêtements très ajustés. Des cravates extra slims, des vestes aux revers étroits, ajustées au scalpel et très courtes tombant juste au-dessus des fesses.

hedi-slimane-fondateur-look-skinny-homme

Hedi Slimane, celui qui a introduit dans les années 2000 la fameuse silhouette “skinny” dans la mode masculine 

 

Cette grosse tendance du slim est allée bien au-delà de la mode et la plupart des influenceurs du style masculin se sont prêtés au jeu. Jusqu’à ce que certains, lassés du tout slim,  réintroduisent dans la décennie 2010 des revers plus larges, voire extra larges, pour les plus singuliers !

 

3 styles pour homme au Pitti Uomo

3 visions du style masculin en image : à gauche, un style slim avec une veste bien ajustée, des revers étroits, un pantalon près du corps. Au centre, un homme au style plus généreux. Blazer légèrement oversize avec des revers larges bling bling, une chemise pelle à tarte avec un col généreux. A droite, un homme au look habillé décontracté. Blazer sans padding (épaule napolitaine) = sans renfoncement au niveau des épaules, pantalon en lin souple.

 

En conclusion, le style n’est clairement pas intemporel malgré ce qu’on pourrait croire au premier abord. Mais le témoignage, au même titre que la mode, d’une époque précise, dans un contexte donné. Ceci étant, le STYLE n’en perd pas autant de sa superbe et je finirai par une mise en PLS cosmique de LA MODE,  administré par un fin connaisseur en la matière : Oscar Wilde

La mode est une forme de laideur si intolérable qu’il faut en changer tous les six mois. Oscar Wilde


Voilà j’espère que cet article t’a plu et que tu as appris des choses que tu n’as lues nulle part ailleurs. Donne moi ton avis en commentaire si tu partages ou pas mon point de vue. Je te souhaite tout le meilleur dans ta construction de garde-robe intemporelle 😉  

 

Kevin de Monsieur Style, dénicheur de pépites vestimentaires masculines depuis 2014


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :